12 mars 2017

Mes châles tout doux

On croit que ce blog est à l'abandon quand PAF, surprise, la dénommée Spipile sort de son silence et de ses pelotes pour te montrer ce qu'elle fait quand elle ne dort pas.

La Spipile fait plein de trucs, principalement à base de laine Kibrille ou de laine Kiflashe. Elle se fait plein de trucs dans le cou, des chatouilles et des doudous qui tiennent chaud.

Le printemps pointe le bout de son nez, il est donc temps que je vous montre toutes mes petites réalisations "spécial cou".

  • La plus récente : la Chouette Pointe Soirée de chez Chouette Kit

Je ne sais pas si je vous ai parlé de mon amour pour cette petite entreprise bretonne (oh, quelle surprise !) qui vend sur son joli site des kits de tricot, crochet, couture et bijoux, lors de vente éphémères. Il y en a pour tous les goûts, tous les niveaux et tous les budgets. Les ventes durent environ un mois, il ne faut pas traîner car les kits partent comme des petits pains chauds à la sortie du four ... et ne sont pas reconduits, sauf quelques modèles emblématiques et qui reviennent de temps à autre, déclinés dans différents fils, .
 Tout ceci est très addictif, et si comme moi vous aimez les belles matières, les laines douces et de qualité, et les créations originales, si vous prenez plaisir au "faire soi-même", vous trouverez à coup sûr votre bonheur, et vous ne décrocherez plus !

La Chouette Pointe est un modèle qui revient de temps en temps. La laine utilisée est douce, moelleuse et agrémentée d'un fil lurex argenté qui lui confère un côté paillettes très classe ! J'en suis dingue. Et cette couleur vert d'eau merveilleuse, on en parle ?

Allez faire un tour chez les Chouettes, le kit de printemps est encore en vente !





J'avais envie de couleur dans cet hiver gris et interminable (il a VRAIMENT été interminable non ?)
Entre novembre et février nous avons été assaillis par les microbes, la fatigue, le petit tour aux urgences. On a navigué entre la pharmacie et le pédiatre, on a réussi haut la main à remplir notre carte de fidélité, tu sais, celle qui te donne droit à 1 consultation offerte au bout de 10 achetées. 
Bref, j'ai voulu me remonter le moral, et le cocktail crochet + couleurs pétillantes a été des plus efficaces !

J'ai utilisé environ 4 pelotes de Phil Mikado (Phildar) coloris Arlequin, pour faire non pas la pointe dans son entier mais la demi-pointe (on ne crochète qu'une seule aile au lieu de 2) et je la trouve parfaite. J'ai longtemps hésité sur la bordure à faire, j'avais en tête une idée de pampilles fleuries mais impossible de retrouver le modèle ... c'est en regardant les jolis châles de La Grande Soaz que je me suis décidée. Ces pampilles sont tellement jolies, sans elles le châle ne serait pas si beau !







Avec le fil restant de ma 4ème pelote, j'ai crocheté une paire de mitaines assorties. Le modèle est celui du Chouette Kit de Noël dernier (encore !) et ce dégradé de couleurs ... je ne m'en lasse pas !




J'aime la couleur. Ça se voit non ? 

Bon, en vrai, j'ai craqué en passant devant ma boutique Phildar sur les Phil Cakes, d'énooormes pelotes de 400g, au beau dégradé de couleurs (encore, oui), avec lesquelles on peut tricoter ou crocheter un projet dont le tuto figure sur l'étiquette de la pelote (écharpe ou chèche), ou tout ce que l'on veut. Moi j'ai hésité mille ans sur la couleur, et j'ai finalement choisi le coloris Framboise.
Puis j'ai hésité mille autres ans sur ce que j'allais en faire, puis mille années supplémentaires sur le modèle de châle, puisque j'avais finalement choisi d'en faire un châle.

Je suis tombée sur le chèche à la Sauce Bidules Chouettes (encore une histoire de chouette) : love at first sight.

Bien sûr, j'ai failli tomber en panne de fil et j'ai dû fouiller dans mon stock pour faire les pompons tassel dans une couleur assortie. J'ai aussi changé la bordure, un peu chargée à mon goût, pour faire de simples petits picots.

Le dégradé, une fois de plus, est magnifique, c'est fou, ça tombe presque pile poil avec les changements de rang !

Avec ma bouille réjouie en prime







L'incontournable, le classique, le tout doux et si simple Trendy Châle. Mon premier ouvrage au tricot, c'est quelque chose !

J'ai suivi les conseils d'Hélène, du blog Pour mes Jolis Mômes ... pour les augmentations, et visionné son tuto pour les réaliser. Parfait !!!

De mémoire, j'ai utilisé 1 pelote de Phil Diamant coloris Cristal et 2 pelotes de Orient (Cheval Blanc) coloris Flanelle, pour un châle gris clair à la brillance argentée. Il est doux et chaud, et la prochaine fois je le ferai encore plus grand !




Et voilà, une chose est sûre, cet hiver et ce printemps, mon petit cou sera bien au chaud. Le plus dur : savoir lequel choisir chaque matin ! 

Je retourne à mes aiguilles et mes crochets, j'ai un pull Chouette Kit sur le feu ... (et mille autres encours) et j'entends bien le porter le week-end prochain !

A plus les p'tits poulets !

16 décembre 2016

Vin chaud de Noël

Winter is coming les gars. C'est pas moi qui le dit, c'est Jean Neige. 
Winter s'approche dangeureusement, mais on va laisser les Marcheurs Blancs coincés dans le conduit de la cheminée, ces mecs là ne sont pas très festifs.

L'Hiver approche, et avec l'hiver, il y a le froid contre lequel il faut lutter à coups de raclettes, fondues savoyardes et tartiflettes. Faire du gras, ça s'appelle.
Il y a le sapin à parer de mille lumières et de décorations homemade par l'enfant de 5 ans à l'école, il y a les trouze mille cadeaux à emballer le soir quand tout le monde dort. 
Il y a les Biscuits de Noël à faire par fournée de 50 et qui embaument la maison de leur parfum de cannelle et d'orange. 
Il y a les jolis marchés de Noël qui fleurissent un peu partout et qui font briller les yeux des enfants et des parents.
Mais surtout, surtout ... ce qui fait briller les yeux des parents, ce n'est pas la magie de l'Avent. Non, vous le savez comme moi, c'est beaucoup plus terre à terre tout ça : ce qui fait briller nos yeux fatigués, c'est le vin chaud. 



Le vin chaud c'est mon petit plaisir du Marché de Noël (avec le sandwich chaud à la raclette). Mais comme je n'ai étonnamment pas le temps d'aller déambuler tous les soirs, oui, tous les soirs (l'alcoolisme, ce fléau) entre les petits chalets illuminés pour aller me siffler un verre de ce breuvage délicieux, je m'en suis fait une petite cuvée spéciale "Spipile Christmas"

Je vous fais partager le secret de cette petite boisson festive, dont les effluves, ou plutôt devrais-je dire les vapeurs provoquent à l'heure où je vous écris l'hilarité générale dans ma maisonnée.

LES INGRÉDIENTS pour une bouteille de 75cl
  • 1l de vin rouge type Merlot, Gamay (jeune et fruité)
  • 130g de sucre cassonade
  • 2 bâtons de cannelle
  • 2 étoiles de badiane (anis étoilé)
  • 1 gousse de vanille ouverte en deux
  • 1cc de graines de coriandre
  • 1 morceau de 1cm de gingembre
  • 1/2 citron non traité tranché
  • le zeste d'une orange + une moitié tranchée + le jus de l’autre moitié

EN CUISINE !

Rien de plus simple : dans une casserole, on met tous les ingrédients comme ceci :


Et on ajoute le vin comme ceci :

On met sur le feu et on porte à ébullition. Quand ça bout, on baisse à feu doux et on laisse mijoter 20 minutes.

On laisse enfin refroidir dans la casserole, pour que les arômes continuent d'infuser, puis on filtre et on embouteille.

Je conserve mon vin au frigo, et je le fais réchauffer quelques instants au micro-ondes. Punaise que c'est bon !!!

Je vous souhaite de jolies fêtes pleines de chaleur, d'amour et de personnes chères à votre cœur.
Je vous embrasse fort ! 


Pile le vin à ne pas utiliser, bravo Spipile !




30 octobre 2016

Pain d'épices de mon enfance

Quoi de plus logique la veille de Halloween que de publier une recette de Noël ? Je suis une fille qui n'est jamais à l'heure, il faut le savoir. Être en avance, c'est du temps de perdu. Alors soit je suis très en avance (2 mois, truc de fou) sur les prochaines festivités, soit, et c'est parfaitement plausible, je suis TRÈS TRÈS à la bourre sur les précédentes. Ou enfin, je me contrefiche des traditions et des horaires et je fais ce que je veux quand je veux, na (poils sous les aux bras).

Prosper (Youplaboum), ce gros poilu (encore des poils ? mon subconscient aurait-il un message à me faire passer ?) a fait partie des goûters préférés de mon enfance. 
Allez, la nostalgie c'est cadeau (et la chanson moisie dans la tête aussi) :




Revenons à nos oursons : cette saveur corsée d'épices et d'orange, ce gâteau moelleux à la croûte qui colle aux doigts et cette jolie couleur d'automne  ... Un peu comme les Chamonix, le pain d'épices est une madeleine de Proust que j'ai eu envie de faire découvrir à mes enfants - et, avouons-le, très envie de boulotter tranquillou avec un bon petit thé.

Ou un café

C'est ma copine Lulu (coucou ma Lulu !) qui m'a donné cette recette, et je t'aime d'amour Lulu : Prosper a débarqué pour le goûter tout sautillant, sans avoir pris une ride. Les parfums, la texture chamallow, les doigts qui pèguent, tout y est. Ce pain d'épices est un petit bonheur et je me devais de le partager ici.

Youplaboum, en cuisine !

LES INGRÉDIENTS :

  • 160g de farine complète
  • 120 g de farine blanche T45 / T55
  • 1 sachet de levure chimique
  • 90g de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé 
  • 2 cc de mélange pour pain d'épices (cannelle, badiane, fenouil, cardamome, girofle, gingembre)
  • 250g de miel
  • 2 œufs
  • 5 cl de lait
  • zeste + jus d'une demi-orange (5cl)

C'EST PARTI !!! :

Préchauffe le four à 160°C.

Feignasse un jour, feignasse toujours : j'ai tout mis le Thermomix, j'ai mélangé 30 sec vitesse 6, et vogue la galère.

Mais toi qui n'es pas équipé, voici comment procéder : fais fondre le miel dans une casserole, à feu doux.

Pendant ce temps, mélange dans un récipient les ingrédients secs : farine, cassonade, sucre vanillé, levure et épices.

Verse sur ce mélange le miel chaud, et remue avec une spatule pour bien amalgamer. Ajoute ensuite les 2 œufs, mélange encore, et enfin, ajoute le lait, le zeste et le jus d'orange.

Beurre et farine un moule à cake, et remplis-le de la préparation aux 3/4.

Là tu vois, c'est trop rempli, et ça a tout débordé

Et hop, au four pendant une heure. Vérifie la cuisson, la pointe du couteau doit ressortir bien sèche. Prolonge le temps de cuisson si besoin.

Il faut laisser refroidir avant de déguster. Enfin, il paraît hein. Pas testé. On peut le conserver une semaine, bien emballé. Pas sûre qu'on arrive à tester non plus.

Bon app', bon goûter, bon retour en enfance, bon Halloween et ... Joyeux Noël (comme ça c'est fait - ou c'est en retard de Noël dernier) les p'tits poulets !




26 octobre 2016

Les soupes de Mémé Spipile : velouté d'épinards au fromage ail et fines herbes

Youhou, ça y est, il fait froid ! Je ne sais pas si je suis la seule que cela réjouit, mais PUTAIN FINI LES 40 DEGRES A L'OMBRE DANS CETTE PUTAIN DE CUVETTE GRENOBLOISE !!! Fini l'air irrespirable chargé de nano-particules qu'elles sont pas bonnes pour tes poumons, adios les bonbons qui collent au papier et/ou au fond du sac, fini le cheveu gras et humide qui colle au front dès 7h du matin (pardon je m'emporte un peu, et oui, j'aime ce qui colle).

Bref, du petit débardeur minimaliste laissant apercevoir le gras du bide, les bretelles du soutif et les vergetures mais dans lequel j'arrive à transpirer quand même, je suis passée au pull oversize et je me suis tricotée un chââââle, oui Madame oui Monsieur.

ça brille

c'est choli (et il pleut)

Et comme il faut bien que je fasse honneur à ma réputation de Mémé Spipile, je me suis mise au tricot ET je me suis remise à faire des soupes. Glamour quand tu nous tiens.

Cette recette-ci est la préférée de toute la famille. Oui, même la petite dernière kiffe la "choupe" et les "pinards" (pas encore le pinard mais ça viendra, elle est à bonne école). 

Ce velouté est doux, crémeux, un vrai délice et si tes enfants sont récalcitrants à la couleur verte, tu peux toujours leur expliquer qu'après ingestion de cette soupe ils se transformeront à coup sûr en Hulk. NDLR : ça ne fonctionne absolument pas, toujours pas de Mark Ruffalo à la maison *soupir*

A ton Thermomix !

LES INGRÉDIENTS (pour 6 personnes) : 
  • 400g d'épinards en branche surgelés
  • 350g de pommes de terre
  • 600g d'eau
  • 2 échalotes
  • 20g de beurre salé
  • 1 bouillon de volaille
  • 1/2cc de sel
  • 75g de fromage ail et fines herbes, type Boursin 

EN CUISINE ! (temps de préparation 5 min, temps de cuisson 27 minutes)


Mets dans le bol du Thermomix les 2 échalotes épluchées, et mixe 5 secondes vitesse 5. Racle les parois du bol, ajoute le beurre en morceaux, et hop, 4 minutes, Varoma, vitesse 2.

Pendant ce temps, épluche et coupe en cubes les pommes de terre.

A la sonnerie, ajoute dans le bol l'eau, les pommes de terre, les épinards surgelés, le bouillon et le sel.

C'est parti pour 22 minutes de cuisson, à 100 degrés, sens inverse vitesse mijotage.

A la fin de la cuisson, ajoute le fromage ail et fines herbes, et mixe 1 minute vitesse 10.

C'est prêt ! 



Et la jolie bolée bretonne

Un bol de soupe, une soirée tricot sous un plaid, avec le chat à tes pieds, te voilà parfait pour une soirée comme chez Mémé Spipile (ah pardon on me dit que j'ai oublié de mentionner la tisane). Elle est pas belle la vie ?

30 septembre 2016

Granola Bars, les barres de céréales maison

(On va faire comme si de rien n'était. Genre personne n'a vu que Spipile glande du blog depuis ... OMFG !!! Le mois de mai ? Ah, ces putains de faille spatio-temporelles, je me fais bananer à chaque fois. Enfin chuuut, si je ne dis rien, ça va passer crème.)

[NDLR : à la lecture de ces 3 premières lignes, mon ami lecteur, tu comprendras pourquoi il valait bien mieux que je n'écrivisse (ou écrevisse ?) rien durant quelques temps. Le manque d'inspiration, tout ça ... (de Bescherelle aussi.)

Rassure-toi, je ne me suis pas tournée les pouces. J'ai crocheté, cousu, tressé, cuisiné. J'ai parcouru 2000 kms et j'ai enfin respiré l'air iodé de la Bretagne que j'aime, foulé ses sentiers et vu le bout du monde, j'ai caressé des menhirs, j'ai pêché à pied et préparé des spaghetti alle vongole dans ma kitchenette de mobil-home, j'ai trinqué au Muscadet bien frais et à ces vacances qui resteront dans mon cœur. J'ai enfilé sur un p'tit cul joli des couches de piscine qui n'ont servi à rien, j'ai porté à ventre à dos à bras, j'ai ri et me suis émerveillée de ma pipelette à bouclettes et elle a éteint sa 1ère bougie avec les doigts. Je n'ai vu venir ni l'un ni l'autre. Le temps a filé comme la marée et il a fallu endosser les cartables, sous un soleil de plomb.


 




La rentrée est passée, on va faire comme si tout allait bien et croiser nos 100 doigts pour que cela continue. Ceci étant, je pourrais réécrire un billet salé sur le défaut de surveillance du périscolaire - grosse galère dans ma maternelle, mais je vais m'abstenir, et me contenter d'aller balancer les 20 mégots de cigarettes, les 3 vis, les 2 grands clous et la plaque de métal trouvés dans le cartable de mon Crapaud à la gueule des 2 Atsem ce soir.

La rentrée, aussi chaotique soit-elle, rime quand même avec goûter. Et j'ai décidé de me bouger un peu les miches pour essayer de limiter un peu les BPitch (oups) et les Prince et autres joyeusetés industrielles et palmipèdes (à base d'huile de palme quoi).

Du coup, après le fameux gâteau au yaourt version Sipilo-rustique de mercredi, avec cassonade, farine complète, huile de noisette et pépites de choc (je reviens publier la recette vite - genre quand j'aurai refait un gâteau ET pris des photos), j'ai voulu tenter de faire des barres de céréales maison ... Oh yeah !!!

Oh, ce salon bien rangé !!!


La recette est issue du livre "Cuisine de New-York - 1001 recettes" aux éditions Solar, que j'aime beaucoup (surtout sa recette du cheeseburger au bleu - oh punaise), je n'ai quasiment rien modifié.

LES INGRÉDIENTS - pour 16 granola bars :
  • 400g de flocons d'avoine
  • 130g de pépites de chocolat
  • 70g de noisettes / amandes / noix / sésame / tournesol, j'ai mélangé.
  • 125g de beurre
  • 150g de miel
  • 60g de cassonade
  • 1cc d'extrait de vanille

EN CUISINE !

Étape 1 : dis adieu à ta ligne et bonjour à tes fesses. Avec le gras ET le sucre qu'elle vont prendre, crois-moi, tu risques de les voir de mieux en mieux, alors sois poli avec elles.

Étape 2 : Chemise un moule à gâteau rectangulaire avec du papier sulfurisé, laisse bien le papier dépasser du moule pour faciliter le démoulage / découpage.

Étape 3 : dans un saladier supportant le chaud, mélange tous les ingrédients secs : flocons, pépites (gardes-en une petite poignée pour la fin) et noisettes and Co.

Étape 4 : dans une casserole on va faire un caramel. Ajoute le reste des ingrédients. Fais chauffer sur feu moyen en touillant doucement jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Porte à ébullition et dès que ça bout, mets le feu au minimum. Laisse frémir pensant 5 minutes SANS REMUER.

Étape 5 : verse le caramel dans le saladier, sur les flocons, et mélange bien pour tout enrober.

Étape 6 : dépose les flocons caramélisés dans le moule, et tasse bien bien bien avec une spatule. Ensuite ajoute la poignée de pépites que tu n'as pas boulottée et tasse de nouveau.

Étape 7 : Laisse refroidir ... j'ai mis mon moule au frigo pendant 2h environ. Pendant ce temps, lèche le plat, la spatule, la casserole. OMFGGGGG !!!

Étape 8 : démoule délicatement, et découpe en 16 barres. Tu peux en manger une va, tu l'as bien méritée.




Verdict : c'est très très bon. Très très sucré aussi, tu n'en mangeras pas 2 (enfin pas d'affilée j'entends). Ah oui, et n'oublie pas que tu as préparé ces délicieuses cochonneries pour le GOUTER DES ENFANTS. Merci.
Pour la conservation, j'ai enfermé les survivantes dans une boîte hermétique, en prenant soin de mettre une feuille de papier sulfurisé entre chacune, afin qu'elles ne collent pas entre elles (ce serait ballot, tu serais obligé d'en manger 2 d'un coup et rappelle-toi, ce n'est pas BIEN.) et j'ai mis ce petit monde au frigo, vu la chaleur ambiante totalement normale pour un 30 septembre, hashtag #lerechauffementclimatiquecestlamerde.

Bref, bon goûter les p'tits poulets, et bon courage car dans 25 minutes : c'est le WEEK-ENDDDD !!!

PS : on pourrait aussi faire un billet sur cette putain de chaleur et ces PUTAINS de moustiques tigres qui vont avec, mais je serais obligée de publier une photo de mes jambes ou du moins ce qu'il en reste, et ça ne serait pas très ragoûtant, sur un blog de cuisine.