23 juin 2013

Gâteau choco-poires express au micro-ondes

Il semblerait que le printemps m'ait entendu. Il était temps, puisqu'on est en été. Du coup, histoire de bien se rattraper, il nous a balancé du 38°C à l'ombre dans la tronche. Ok, merci, fallait pas. Vraiment pas.

Manque de pot, l'arrivée de la canicule dans mon patelin coïncide avec le mois de juin, ses anniversaires (en fait, un seul mais Choupinette a fêté ses 5 ans au moins 5 fois. Je languis les 20 ans.), pestacles, kermesses et fêtes en tous genres. Comme ma chère Cécile, il a fallu se mettre aux fourneaux ... mais sans faire fonctionner le four. 
 
Point de quiche. Rien que du sucre, du chocolat, du léchage de cuillère, et du micro-ondage. Du bon, du rapide, du parfait pour les mioches gourmands et les mamans pressées (ou l'inverse). En 15 minutes chrono, cuisson comprise.
 
En version individuelle

LES INGRÉDIENTS (pour 6 à 8 personnes) :
  • 200g de chocolat à pâtisser
  • 20cl de crème fraîche liquide
  • 2 œufs
  • 100g de sucre glace
  • 100g de farine
  • 1/4 de sachet de levure chimique
  • 1 grosse boîte de poires au sirop

LA PRÉPARATION :

Pas de préchauffage du four ... C'est pas cool, ça ?

Dans un saladier, casse le chocolat en petits carreaux, et ajoute la crème liquide. Et zou, au micro-ondes à fond, 1 minute, puis on remue, et encore une minute.

Ajoute ensuite les œufs, un par un, en mélangeant bien entre chaque.

Verse le sucre glace, et remue bien. Enfin, ajoute la farine et la levure, et mélange encore.

Égoutte les demi-poires, découpe les en petits dés, et incorpore-les à la pâte. Voilà, c'est prêt.

Verse le mélange dans un moule en silicone, ou un moule en pyrex (beurré et fariné), et re-zou, au micro-ondes à 750W.

Attention, cuisson très compliquée, hyper longue : d'abord 5 minutes, puis on laisse reposer 1 minute, et enfin on remet à même puissance 4 minutes. En version individuelle, dans des ramequins en pyrex, compte 2 minutes de cuisson, repos, puis de nouveau 1 minute.
 
C'est cuit (mais ça, tes narines frétillant à la moindre effluve chocolatée te le disent déjà)

Le dessus reste légèrement humide, l'intérieur est moelleux à souhait, la douce note de poire se mêle parfaitement à la force du chocolat.


 
Merci à Nath pour cette recette géniale ! Et joyeux 5 ans à mon petit chaton des sables ...
 
 
Happy five !
 

2 juin 2013

Le retour de la Momie : Tresse feuilletée confit d'aubergines, jambon et Boursin

Le printemps nous faisant définitivement la tronche, je poursuis mon hibernation, telle la fameuse marmotte des Hautes Alpes. Seul le bout de carotte entre les dents me fait défaut, car il fait beaucoup trop froid pour manger des crudités.

De temps à autres, je me réveille pour aller cuisiner et manger un peu, car contrairement à mon amie la marmotte, je ne vis pas sur mes réserves (mais je pourrais, ne te leurre pas. Ce n'est pas en faisant des cookies et des muffins que l'on se forge une taille mannequin, pour mon plus grand malheur.)


Mais en bonne feignasse, ou en grave manque d'inspiration, je me contente de tester les recettes des copines qui, elles, sont en pleine forme de ce côté là.


Ma petite Lulu m'a donc récemment alléchée de quelques photos négligemment envoyées sur mon smartphone de ce qu'elle a joliment appelée ... une momie. Au début, j'ai bien cru que c'était moi qu'elle traitait de la sorte, et j'allais lui dire que je préférais grandement hiberner au grand air montagnard plutôt que moisir dans mes bandelettes au fin fond d'une pyramide. Puis, en y regardant de plus près, je me suis ravisée. Et j'ai eu faim.





Ma Lulu m'expliquait simplement comment fabriquer une jolie tresse de pâte feuilletée, garnie de confit d'aubergines, de jambon et de Boursin. Je l'ai donc remerciée, lui promettant une célébrité prochaine sur le World Wide Web. Lulu, ton heure de gloire a enfin sonné.


LES INGRÉDIENTS :

  • une pâte feuilletée toute prête
  • une boîte de confit d'aubergines
  • 1 oeuf + 1 jaune pour le dorage
  • 2 tranches de jambon
  • 1/2 boîte de Boursin
  • 100g de gruyère râpé

LA PRÉPARATION :


Préchauffage du four à 200°C ...


Petite opération de découpage, d'abord : étale ton rond de pâte feuilletée sur une plaque à pâtisserie en laissant le papier sulfurisé, et découpe des lanières horizontales, d'environ 1,5 cm de large, de chaque côté, laissant intacte une bande verticale au centre de la pâte sur environ 12 cm de large.


Dans un saladier, bats l’œuf, et mélange avec le confit d'aubergines et le jambon découpé en dés. Dépose cette garniture au centre de la pâte. Par dessus, mets des cuillères de Boursin sur toute la longueur, puis parsème de gruyère râpé. Il faut ensuite refermer la momie en tressant les bandelettes : il suffit de les croiser les unes sur les autres, en alternant gauche et droite.


Comme Lulu est merveilleuse, elle a fait des photos, pour que mes explications aussi peu claires que le fond de ma caverne prennent tout leur sens.



Copyright Lulu

Il suffit ensuite de dorer cette jolie momie au jaune d’œuf, et de l'enfourner durant 30 minutes environ.

Elle a pris de belles couleurs ...




Bien sûr, on peut faire des tresses à ce que l'on veut, l'important étant juste de ne rien mettre de liquide en garniture. Ici, un oeuf est largement suffisant. J'ai tenté avec deux, mais cela faisait trop et avait tendance à vouloir s'échapper de la tresse. Du coup, j'en ai profité pour faire une omelette avec ce qui me restait.


Sur ce, je retourne piquer un petit roupillon. On n'oublie pas de remercier ma p'tite Lulu hein ... et de m'envoyer des idées de recettes ?

Édit du 4 juin : Lulu me précise que c'est sa belle-fille préférée qui est une pro du tressage de pâte feuilletée ... Et vous savez quoi ? En plus d'inventer de jolies recettes, cette gentille belle-fille est une photographe de talent (ça, c'est moi qui le précise). Je vous laisse en juger vous-même : c'est par ici !