22 mai 2014

La merveilleuse brioche Butchy

Bon, les amis, soyons clairs : ceci est la meilleure recette de brioche que j'ai pu tester. Je recherchais une mie douce, soyeuse et filante, bon sang, je l'ai trouvée. Je cherchais une conservation au top, je l'ai trouvée. Un goût délicieux : trouvé. Une belle présentation : encore trouvée.


Je trépigne depuis une semaine pour trouver le temps de vous la faire partager. Et comme elle sert de base à une certaine recette de brioche fleur au Nutella, qu'il faut que je vous livre avant ce soir (n'est-ce pas Cécile ?), je profite de la sieste de l'intégralité des membres de ma famille, tous décimés qu'ils sont par de satanés virus / bactéries / merdouilles en tout genre (auxquels je résiste, notez) pour vite vite vous écrire.

Viiiiiiite !

LES INGRÉDIENTS (pour une belle brioche d'environ 1kg) :
  • 500g de farine
  • 15g de levure de boulanger fraîche (soit 5g de sèche)
  • 20cl (soit 200g) de crème fraîche épaisse entière
  • 60g de sucre (c'est peu sucré, vous pouvez aller jusqu'à 100g)
  • 2 oeufs
  • 10 cl de lait
  • 1 cuillère à café de sel
  • du sucre glace pour faire joli

LA PRÉPARATION : 

Je prépare la pâte au robot, ce qui m'évite d'y laisser un bras. Mais elle peut bien évidemment se faire à la main, ce qui est parfait pour avoir les biceps de Stallone.

Dans le robot (Thermomix pour moi, mais un robot pâtissier avec crochet c'est encore mieux), on émiette la levure fraîche. On y ajoute, dans l'ordre, farine, œufs, lait, sucre, crème et enfin sel.

On laisse le robot pétrir pour 4 à 5 minutes (position épi pour le TM), et on met la pâte dans un saladier, pour la laisser pousser. On recouvre ledit saladier d'un torchon humide, et on le place dans un endroit à l'abri des courants d'air (si on n'est pas pressé), ou dans le four à 40°C (si on est pressé). Le temps pour la pâte de doubler de volume.

NDLR : en matière de boulange, la notion de pressé / pas pressé est toute relative. La personne non pressée aura 4 ou 5h devant elle avant de passer à l'étape suivante, la personne pressée, elle, n'en aura que 2. La pâte à brioche fait ce qu'elle veut, que cela soit dit. Encore pire que la pâte à pain. Toute menace de privation de télé / bonbon / anniversaire de Jean-Edouard est donc inutile.

La pâte a enfin daigné gonfler : vengeance, il faut la dégazer. On y enfonce allègrement le poing, et on l'entend pschitter.

Il faut ensuite former 24 petites boules, de 40g chacune (oui, j'ai pesé) et les disposer dans un moule (amovible, c'est plus simple). Ce qui donne ceci :


Et il faut encore laisser lever, au four, à 40°C, pour 45 minutes environ.

Ensuite (enfin, direz-vous), on sort la brioche du four, que l'on préchauffe à 150°C. Inutile de dorer la brioche, elle sera parfaite.

Et on enfourne pour 30 minutes. 

Et on admire son travail. 

On laisse refroidir, un peu, on saupoudre de sucre glace, beaucoup, on se jette dessus, passionnément, et on dévore, à la folie. A la fin, il n'en reste ... pas du tout.


 Source : blog C'est ma Fournée

8 commentaires :

  1. Ok je commence par celle ci ce soir et je prends une photo et je relaie ton billet parce que là, trop c'est trop... je n'ai jamais trouvé la pâte à brioche idéale, et là... je crois que tu vas faire mon bonheur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu la photo, super !!! J'espère qu'elle était aussi bonne que belle.

      Supprimer
  2. Elle est au four !!! Bon elle ne sera pas aussi jolie que la tienne car je n'avais pas le temps (ni la patience, j'avoue!) de faire de jolies boules régulières mais vivement demain matin !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis donc cette nana qui répond aux commentaires 3 semaines plus tard ...
      Si tu t'en souviens encore, elle était comment alors, cette brioche ? :)

      Supprimer
  3. Cette brioche est exactement ce que je recherche et je vais l'essayer très vite. Elle est magnifique

    RépondreSupprimer

Vous en pensez quoi ?