4 novembre 2015

Le Brookies ou la décadence totale

Cher ami lecteur gourmand,

Tu aimes le brownie ?
Tu aimes les cookies ?
Tu aimes les contractions ? Ouais, bon, moi les contractions c'est pas trop mon kiff, rapport au fait qu'il y a 3 mois je chouinais de douleur en réclamant "LA PÉRI PUTAIN !!!". Mais sinon, les contractions de type mot-valise (pas de maternité), ça va, j'ai rien contre.

NDLR : un mot-valise est un néologisme formé par la contraction de deux mots qui, eux, existent bel et bien. Un exemple célèbre dans ton placard : les Pom'potes. Un exemple un peu plus érudit : la foultitude (d'un certain Victor Hugo, je sais pas trop qui c'est, je crois qu'il a écrit un bouquin ou deux).

Bref, meilleur que les Pom'Potes, bien meilleur que les Thénardier, assurément et indubitablement meilleur que des contractions, le Brookies est le fruit du délicieux mariage d'un brownie et d'un cookie. Ils ont vécu heureux, ils ont fait des tas de trucs interdits aux moins de 18 et crois-moi, ils ont eu un enfant qui déchire sa race.


Sans plus attendre, va donc sortir tes tablettes de chocolat (non, s'il te plaît, remets ton tshirt, de toute façon, après avoir englouti ton brookies, celles-là auront disparu) et enfile ton tablier.

LES INGRÉDIENTS :

1/ Pour la pâte à brownie
  • 125g de chocolat noir
  • 75g de beurre doux
  • 125g de sucre
  • 2 oeufs
  • 75g de farine
  • une belle poignée de cerneaux de noix 

2/ Pour la pâte à cookies
  • 135g de cassonade
  • 120g de beurre salé
  • 165g de farine
  • 1 oeuf
  • 1 cc de levure chimique
  • 100g de chocolat noir coupé en grosses pépites 

HERE WE GOOO !

Préchauffe ton four à 180.

Graisse et farine un moule carré, ou rectangulaire.

1/ On commence par la pâte à brownie, qui sera notre couche inférieure.
Fais fondre au micro-ondes, dans un récipient adapté, le chocolat coupé en carreaux et le beurre en morceaux, genre 1 minute 30 à 700W. 
Pendant ce temps, dans un saladier, fais blanchir les oeufs avec le sucre.
Lisse bien le mélange choco-beurre et ajoute-le à ta préparation. Fouette pour bien homogénéiser.
Ajoute la farine, fouette de nouveau.
Enfin, verse tes noix grossièrement hachées. Mélange une dernière fois et verse le tout dans ton moule.

2/ Pour la pâte à cookies, on commence par fouetter le beurre pommade (mou quoi) avec la cassonade. On obtient une consistance de crème.
On ajoute ensuite l’œuf, on mélange, puis farine et levure. On amalgame bien, et un rajoute les grooosses pépites.

On étale ça le mieux possible sur la pâte à brownie, en versant des cuillères à soupe qu'on étale un peu.


Et hop, une vingtaine de minutes au four, jusqu'à ce que le dessus soit doré.


Une fois cuit et un peu refroidi, on détaille le brookies en petits carrés et on se jette dessus comme suit : 
  • Tiède, le jour même, tout est fondant, les pépites coulent, le dessus est légèrement croustillant ... Dément (et légèrement écœurant)
  • Froid, le lendemain. Les couches sont plus fermes, on retrouve toutes les sensations des deux biscuits, et on peut en manger plus.

 





Ce gâteau est une petite tuerie, à consommer sans aucune autre modération que celle que te dicte ta balance. 

Cette merveille a été dénichée sur le blog Perle en sucre qui est par ailleurs un bonheur de gourmandise, allez y faire un tour !