30 septembre 2016

Granola Bars, les barres de céréales maison

(On va faire comme si de rien n'était. Genre personne n'a vu que Spipile glande du blog depuis ... OMFG !!! Le mois de mai ? Ah, ces putains de faille spatio-temporelles, je me fais bananer à chaque fois. Enfin chuuut, si je ne dis rien, ça va passer crème.)

[NDLR : à la lecture de ces 3 premières lignes, mon ami lecteur, tu comprendras pourquoi il valait bien mieux que je n'écrivisse (ou écrevisse ?) rien durant quelques temps. Le manque d'inspiration, tout ça ... (de Bescherelle aussi.)

Rassure-toi, je ne me suis pas tournée les pouces. J'ai crocheté, cousu, tressé, cuisiné. J'ai parcouru 2000 kms et j'ai enfin respiré l'air iodé de la Bretagne que j'aime, foulé ses sentiers et vu le bout du monde, j'ai caressé des menhirs, j'ai pêché à pied et préparé des spaghetti alle vongole dans ma kitchenette de mobil-home, j'ai trinqué au Muscadet bien frais et à ces vacances qui resteront dans mon cœur. J'ai enfilé sur un p'tit cul joli des couches de piscine qui n'ont servi à rien, j'ai porté à ventre à dos à bras, j'ai ri et me suis émerveillée de ma pipelette à bouclettes et elle a éteint sa 1ère bougie avec les doigts. Je n'ai vu venir ni l'un ni l'autre. Le temps a filé comme la marée et il a fallu endosser les cartables, sous un soleil de plomb.


 




La rentrée est passée, on va faire comme si tout allait bien et croiser nos 100 doigts pour que cela continue. Ceci étant, je pourrais réécrire un billet salé sur le défaut de surveillance du périscolaire - grosse galère dans ma maternelle, mais je vais m'abstenir, et me contenter d'aller balancer les 20 mégots de cigarettes, les 3 vis, les 2 grands clous et la plaque de métal trouvés dans le cartable de mon Crapaud à la gueule des 2 Atsem ce soir.

La rentrée, aussi chaotique soit-elle, rime quand même avec goûter. Et j'ai décidé de me bouger un peu les miches pour essayer de limiter un peu les BPitch (oups) et les Prince et autres joyeusetés industrielles et palmipèdes (à base d'huile de palme quoi).

Du coup, après le fameux gâteau au yaourt version Sipilo-rustique de mercredi, avec cassonade, farine complète, huile de noisette et pépites de choc (je reviens publier la recette vite - genre quand j'aurai refait un gâteau ET pris des photos), j'ai voulu tenter de faire des barres de céréales maison ... Oh yeah !!!

Oh, ce salon bien rangé !!!


La recette est issue du livre "Cuisine de New-York - 1001 recettes" aux éditions Solar, que j'aime beaucoup (surtout sa recette du cheeseburger au bleu - oh punaise), je n'ai quasiment rien modifié.

LES INGRÉDIENTS - pour 16 granola bars :
  • 400g de flocons d'avoine
  • 130g de pépites de chocolat
  • 70g de noisettes / amandes / noix / sésame / tournesol, j'ai mélangé.
  • 125g de beurre
  • 150g de miel
  • 60g de cassonade
  • 1cc d'extrait de vanille

EN CUISINE !

Étape 1 : dis adieu à ta ligne et bonjour à tes fesses. Avec le gras ET le sucre qu'elle vont prendre, crois-moi, tu risques de les voir de mieux en mieux, alors sois poli avec elles.

Étape 2 : Chemise un moule à gâteau rectangulaire avec du papier sulfurisé, laisse bien le papier dépasser du moule pour faciliter le démoulage / découpage.

Étape 3 : dans un saladier supportant le chaud, mélange tous les ingrédients secs : flocons, pépites (gardes-en une petite poignée pour la fin) et noisettes and Co.

Étape 4 : dans une casserole on va faire un caramel. Ajoute le reste des ingrédients. Fais chauffer sur feu moyen en touillant doucement jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Porte à ébullition et dès que ça bout, mets le feu au minimum. Laisse frémir pensant 5 minutes SANS REMUER.

Étape 5 : verse le caramel dans le saladier, sur les flocons, et mélange bien pour tout enrober.

Étape 6 : dépose les flocons caramélisés dans le moule, et tasse bien bien bien avec une spatule. Ensuite ajoute la poignée de pépites que tu n'as pas boulottée et tasse de nouveau.

Étape 7 : Laisse refroidir ... j'ai mis mon moule au frigo pendant 2h environ. Pendant ce temps, lèche le plat, la spatule, la casserole. OMFGGGGG !!!

Étape 8 : démoule délicatement, et découpe en 16 barres. Tu peux en manger une va, tu l'as bien méritée.




Verdict : c'est très très bon. Très très sucré aussi, tu n'en mangeras pas 2 (enfin pas d'affilée j'entends). Ah oui, et n'oublie pas que tu as préparé ces délicieuses cochonneries pour le GOUTER DES ENFANTS. Merci.
Pour la conservation, j'ai enfermé les survivantes dans une boîte hermétique, en prenant soin de mettre une feuille de papier sulfurisé entre chacune, afin qu'elles ne collent pas entre elles (ce serait ballot, tu serais obligé d'en manger 2 d'un coup et rappelle-toi, ce n'est pas BIEN.) et j'ai mis ce petit monde au frigo, vu la chaleur ambiante totalement normale pour un 30 septembre, hashtag #lerechauffementclimatiquecestlamerde.

Bref, bon goûter les p'tits poulets, et bon courage car dans 25 minutes : c'est le WEEK-ENDDDD !!!

PS : on pourrait aussi faire un billet sur cette putain de chaleur et ces PUTAINS de moustiques tigres qui vont avec, mais je serais obligée de publier une photo de mes jambes ou du moins ce qu'il en reste, et ça ne serait pas très ragoûtant, sur un blog de cuisine.